UTOPIE PLASTIC

En balade dans la citée phocéenne chez mon ami Patrick, nous sommes passés voir cette expo, à la friche de l’Escalette. C’est un endroit magique, ou il reste quelques vestiges d’un passé industriel datant du 19eme siècle (usine à plomb de l’Escalette). Un projet de réhabilitation en espace culturel est actuellement en cours, afin de préserver ces ruines végétalisées pour en faire un lieu d’exposition dédié à l’architecture légère. Dans cette région ou « Le Cabanon et la Cabane de Pêcheur » font partis du patrimoine, donne toute sa légitimité au projet. FUTURO HOUSE 1968 Matti Suuronen UTOPIE PLASTIC,  Route des Goudes, …

CHLOÉ BOURDIN

La maison française Chloé ouvre un lieu de réception, de showrooms et d’expositions à Paris. Pour inaugurer cet espace, une exposition sur le photographe français Guy Bourdin, qui a photographié les créations de la marque à de nombreuses reprises. La commissaire d’exposition Judith Clark oppose les deux féminités antagonistes qu’incarnent Guy Bourdin et Chloé. L’élégance nonchalante et bohème face aux images explosives et controversées de ce monument de la photo de mode. L’exposition Femininities – Guy Bourdin sera ouverte au public du 4 juillet au 6 septembre 2017 Maison Chloé, 28 rue de la Baume, 75008 Paris

MAGNUM ANALOG RECOVERY 1947-1979

L’agence Magnum rend accessible un fond de milliers de tirages d’époque, conservé dans les archives de Magnum à Paris. C’est une belle balade qui s’étale sur 32 ans d’histoire contemporaine, rythmée par les mots des photographes face à leur métier, leur éthique ou leur sensibilité. « Les morts étaient partout, environ quatre mille corps, et je me suis retrouvé à cadrer et composer mes images. Je me suis dit, mon Dieu, qu’est ce qui m’arrive ? C’était trop, j’étais accablé. Il fallait pourtant que ce soit photographié, les gens devaient savoir. Je n’avais pas le droit de partir. Donc j’ai fait …

AMBIANCE TROPICALE

Suite à l’invitation de mon ami Fred, je suis parti une semaine le retrouver, afin de faire des repérages sur l’ile de la Martinique. Un pur bonheur, une pure découverte. J’ai été très impressionné par la végétation tropicale, ça faisait un moment que je n’avais pas vu une nature aussi luxuriante. C’est bon de se retrouver immergé dans cette densité verte, à une époque ou la nature est menacée au quatre coins du monde. Sur cette image, dans toute sa majesté, c’est un Figuier maudit, c’est un  arbre totalement incroyable qui émet des racines aériennes; Les branches viennent se fixer au sol et deviennent …

EXPO WALKER EVANS

A travers ses images, il rend hommage à la vie quotidienne des humbles, sans s’apitoyer sur leur sort. Il les photographie comme ils sont, sans mise en scène, en toute réalité. Dans l’ordinaire banal des jours, dans le quotidien accablant, Walker Evans transcrit simplement la réalité tragique de cette période de l’histoire américaine. « Je ne cherchais rien, les choses me cherchaient, je le sentais ainsi, elles m’appelaient vraiment » W. Evans Du 26 avril 2017 – 14 août 2017 à la Galerie 2 – Centre Pompidou  

error: Cette images est protégée