FRANZ WEST

J’avais vu lors de mon voyage à Berlin en 2010, dans le jardin du musée Hamburger bahnhof, une sculpture de forme abstraite en metal, une sorte de pomme de terre géante, de couleur jaune, que j’avais trouvée très amusante et énigmatique; C’est donc avec beaucoup de curiosité que je me suis rendu ce week end, à la retrospective de Franz West, afin d’en connaitre un peu plus sur cet artiste.

Lors de ma visite au centre Pompidou, j’ai retrouvé quelques sculptures métaliques abstraites aux couleurs pop, dans l’esprit de ce que j’avais vu à Berlin,
qui faisaient office de sofa pour les visiteurs. Puis j’ai découvert l’espace des sculptures Passstück, sculptures de petits formats, faites de papier mâché et de plâtre, qui sont à disposition du public; Car pour l’auteur, le spectateur doit s’engager, manipuler les sculptures afin d’expérimenter pleinement leurs natures.

En voyant son oeuvre, on sent qu’il s’est interrogé sur l’utilité de l’art ? Il veut en faire quelque chose d’ergonomique.

Je ressors de cette exposition désorienté, car sous ses aspects minimalistes et simples, les sculptures de Franz West semblent sortir d’un questionnement complexe,  qui permet à chaque visiteur, de trouver une signification et une utilisation qui lui sont propres.

 

  • Franz WEST – Du 12 septembre au 10 décembre 2018 – Centre Pompidou – Paris
error: Cette images est protégée