Dora MAAR

Elle fut souvent réduite au rôle de muse de Picasso, alors qu’elle était, elle même, une artiste prolifique aux multiples facettes.

Parutions de presse illustrée

En 1932, elle commence comme photographe pour la presse illustrée de l’entre deux guerres.
En 1933 elle se rapproche des surréalistes, et prend part à leurs actions politiques, expositions et publication.
En 1935, elle s’engage politiquement à gauche en participant à l’exposition « documents de la vie sociale » organisée par la section photo de l’association des écrivains et artistes révolutionnaires.

Montages surréalistes

En 1936, elle photographie Picasso , puis suit photographiquement son travail lors de la réalisation de GUERNICA pour le numéro spécial de « Cahiers d’Art ».
C’est à cette période qu’elle devient sa muse, et se tourne peu à peu vers la peinture.
Elle exposera deux natures mortes en 1944 à la Galerie Jeanne Bucher pour le salon d’automne.
1946 sera la rupture avec Picasso qui a une relation avec Françoise Gilot depuis 3 ans.

Portrait de Picasso
Reportage sur la réalisation de Guernica

En 1957, elle expose une vingtaine de paysages à la galerie Heinz Berggruen, Paris.
Elle consacra le reste de son existence à la peinture et à la photographie, jusqu’a 1997, date de son décès.

Dora dans son atelier
  • Du 05 juin au 29 juillet 2019 au Centre Pompidou, Paris