BACON en toutes lettres

Bacon est un artiste autodidacte inclassable, une personnalité complexe, à l’œuvre hors norme, tourmentée, violente, brisée, absolue.

Ses toiles brusquent les visages, les corps, et tordent la réalité pour la redécouvrir dans son excès.

Il avance que la violence doit résider dans la peinture elle-même plutôt que dans la scène qu’elle montre.

Parmi ses influences, on reconnaît non seulement, Picasso mais aussi Diego Vélasquez, Nicolas Poussin ou encore Rembrandt. Lors d’un entretien, il affirme que l’influence du surréalisme sur son travail ne provient pas de la peinture, mais des films de Luis Buñuel comme “Un chien andalou”.

Self Portrait 1976
  • Jusqu’au 20 janvier 2020 – Galerie 2 – Centre Pompidou, Paris