Expo Walker Evans

A travers ses images, il rend hommage à la vie quotidienne des humbles, sans s’apitoyer sur leur sort. Il les photographie comme ils sont, sans mise en scène, en toute réalité. Dans l’ordinaire banal des jours, dans le quotidien accablant, Walker Evans transcrit simplement la réalité tragique de cette période de l’histoire américaine.

“Je ne cherchais rien, les choses me cherchaient, je le sentais ainsi, elles m’appelaient vraiment”

W. Evans

  • Du 26 avril 2017 – 14 août 2017 à la Galerie 2 – Centre Pompidou