eXpos du 1er semestre 2020 / Palais de Tokyo

Notre monde brûle en collaboration avec le MATHAF

L’exposition nous propose un regard engagé sur la création contemporaine depuis le Golfe Persique où les guerres et les tensions diplomatiques n’ont cessé de déterminer l’histoire de ce début de XXIe siècle. Drames humains, conflits, catastrophes écologiques, élan démocratique à travers les printemps arabes.

© Mustapha Akrim (Maroc)
Chaos & harmonie ©Kader Attia (France)
© Sammy Baloji (Congo)

Ulla Von Brandenburg

Ulla Von Brandenburg a imaginé un projet total et évolutif, inspiré du théâtre, de son imaginaire et de ses conventions.

© Ulla Von Brandenburg
© Ulla Von Brandenburg

Le Grand Mur de Kevin Robillard

Ses grands assemblages de panneaux métalliques, carcasses de bidons brûlés et dépliés, sont pour lui une manière d’évoquer le monde ouvrier et la circulation des biens à travers le monde.

© Kevin Robillard

L’Huile et l’eau de Nicolas Daubanes

L’auteur observe la manière dont l’intelligence humaine parvient a s’adapter et à répondre aux cadres oppressifs, avec des techniques de sabotage.

Au sol empruntant un procédé de sabotage employé par les résistants, l’artiste a conçu des dalles de béton mélangées avec du sucre, qui s’effritent à mesure que les visiteurs circulent.

© Nicolas Daubanes

Sur le mur c’est un dessin de l’hôtel de ville de paris, incendié pendant la commune (1871) réalisé à la limaille de fer et semblant se liquéfier.

Comme expression de ce conflit, Nicolas Daubanes, a intitulé son expo ” L’huile & l’eau” – deux liquides non miscibles, qui finissent toujours par se rejeter.

  • Palais de Tokyo jusqu’au 13 septembre 2020